Nos portes drapeaux ont du talent, mais pas que!



Cette année, la 24ème édition des Jeux Olympiques d'hiver débute ce 4 février ! Chez Marchill c'est certain, nous allons travailler avec la télé branchée au fond du bureau (on en profitera pour vous montrer les backstages, soyez attentifs) !

Les JO font partie des événements sportifs les plus suivis au monde (parmi les non moins connus Superbowl, Roland Garros et compétitions de foot diverses).

Le Mouvement Olympique a toujours eu pour but de contribuer à bâtir un monde pacifique et meilleur en éduquant la jeunesse par le moyen du sport pratiqué sans discrimination d'aucune sorte et dans l'esprit olympique qui exige la compréhension mutuelle, l'esprit d'amitié, la solidarité et le fair-play. On garde en tête que malgré ce très beau discours, cet événement a pu, depuis des années, diviser les citoyens pour des raisons écologiques, financières ou encore tout simplement humaines.


C’est pourquoi, nous voulions aujourd’hui remettre l’humain au cœur de tout ça, en vous présentant les porte-drapeaux de la délégation française, Tessa Worley et Kevin Rolland. En plus de leur impressionnant palmarès, ils œuvrent aussi pour de belles actions engagées. L'un champion de HalfPipe en Ski, l'autre championne de slalom géant, tous deux pratiquent leurs sports en plein air. Qui dit ski, dit neige, qui dit neige en ce moment, dit forcement réchauffement climatique. Une autre skieuse, Perrine Laffont nous en dit plus sur ce qu'elle pense de ce sujet épineux:


"J’aimerais que les générations futures puissent avoir accès au ski"


Vous avez publiquement déclaré avoir peur de ne plus pouvoir skier sur de la neige naturelle, ou ne plus pouvoir skier tout court, dans dix ans à cause du réchauffement climatique, cette peur est toujours là ? PL : "Depuis que je fais du ski, j’ai vu l’évolution et l’impact du réchauffement climatique sur la neige. Forcément, lorsque j’ai vu ça, j’ai été sensibilisée tout de suite car mon terrain de jeu était touché. J’aimerais que les générations futures puissent avoir accès au ski, aux sports de neige, c’est dans ce sens que c’est important de prévenir et de sensibiliser pour que dans 50 ans, le ski existe toujours. "


Extrait interview France Info.


Malheureusement plus nous avançons, plus ces propos deviennent de plus en plus proche de la réalité. Quoi qu'il en soit les JO vont bel et bien avoir lieu pour notre plus grand plaisir! Marchill voulait juste vous faire une piqure de rappel sur ce sujet.


Revenons à nos moutons (de berger de haute montagne), nos portes drapeaux de ces JO d'hiver :




(J. Soriano/AFP)

Tessa Worley:

Née le 4 octobre 1989 à Annemasse en Haute Savoie, Française et Australienne, Skieuse/Membre des Equipes de France de ski depuis 2005 - spécialité Slalom Géant, Super Géant. Tessa, c'est aussi:

- 34 podiums en Coupe du Monde

- 15 victoires en Coupe du Monde

- Double Championne du Monde de slalom géant 2013, 2017

- Double Championne du Monde par équipe 2011, 2017

- Vainqueur de la Coupe du Monde de géant 2017


Ça commence à causer dans le poste non?


Mais Tessa œuvre aussi pour une belle association car elle la marraine de l’association "les étoiles filantes" qui oeuvre auprès des enfants atteints d'un gliome infiltrant du tronc cérébral (GITC), une forme de cancer très rare et malheureusement incurable.





Kevin Rolland:

Né le 10 août 1989, à Bourg-Saint-Maurice, Français, membre de l'équipe de France depuis l'arrivée du halfpipe aux JO de Sotchi en 2014. Spécialité Ski Halfpipe.

Kevin c'est aussi un énorme palmarès:


- Médaillé de bronze lors de la première compétition olympique de half pipe à ski aux JO Sotchi en 2014

- Trois fois vainqueur en « Superpipe » des X Games à Aspen 2010, 2011 et 2016

- Double vainqueurdes X Games Europe à Tignes 2010, 2011

- Champion du monde 2009.


Kevin, lui œuvre aux coté de l'association ELA, association de parents et de patients touchés de prêt ou de loin par les leucodystrophies .


Nos portes drapeaux ont du talent non? Mais ils ont aussi un cœur!




Chez Marchill nous voulions également mettre en avant une partie plus sombre de la vie d’athlète; la blessure. Mais la blessure n'est que la partie visible de l'iceberg, en tant qu'ancien ostéopathe et préparateur physique nous connaissons un petit peu le domaine, mais Kevin Rolland sera le mieux placé pour vous en parler.


Dans son documentaire intitulé "Résilience", Kevin nous raconte comment il a frôlé la mort en 2019, victime d’une chute de plus de 10 mètres sur une tentative de record du monde. Aujourd’hui, il s’apprête à disputer les jeux Olympiques d’hiver, à Pékin après un long combat pour revenir au plus haut niveau! Abnégation courage et motivation, il n'y a pas que le physique qui compte pour être un véritable champion.


En lien , un reportage France TV, ainsi que le lien pour découvrir Résilience sur Eurosport.

- France TV.

- Resilience Eurosport.

- Resilience Canal+



Maintenant il ne nous reste plus qu’à souhaiter bonne chance à nos athlètes en espérant qu’il nous rapportent le plus de médailles possibles !




PS: Avant de vous quitter, un pronostic de nombre de médailles gagnées par la france ? Donnez nous votre chiffre sur notre page insta, ici!




68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout